RDC : Kamerhe et Tshisekedi de retour à Kinshasa

0
50

Plusieurs centaines de militants ont accueilli Vital Kamerhe (président/UNC) et Félix Tshisekedi (président/UDPS) mardi 27 novembre 2018 à Kinshasa, rentrés de Nairobi (Kenya) via Bruxelles (Belgique) par l’aéroport international de N’Djili par un régulier d’Ethiopian Airlines.

En créant la plateforme électorale « Cap pour le changement » à Nairoibi  (Kenya) le 23 novembre 2018, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont convenu de se soutenir afin que le second devienne Chef du gouvernement premier s’il est élu Président de la République démocratique du Congo (RDC), le 23 décembre 2018.

« Désignons Monsieur FELIX TSHISEKEDI TSHILOMBO Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), candidat unique de l’opposition congolaise à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, et par conséquent Président de la Plateforme CAP POUR LE  CHANGEMENT et Monsieur VITAL KAMERHE LWA KANYGINY NKINGI son Premier ministre », stipule l’« Accord politique relatif à la désignation du candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 en RD Congo ».

« Ticket pour gagner »

Prenant leurs « responsabilités devant Dieu et la Nation congolaise ; répondant aux souhaits et aux aspirations profondes du peuple congolais qui réclame une véritable union des forces politiques et sociales acquises au changement en vue de l’alternance en République démocratique du Congo ; dans le but de stopper la coalition au pouvoir qui ne cesse de multiplier les stratégies pour ses maintenir, par défi, en violation de la Constitution de l’accord de la CENCO ; conscients de l’urgence pour la véritable Opposition de s’unir afin d’affronter utilement les échéances électorales du 23 décembre 2018 », les deux leaders ont par ailleurs « convenu et arrêté » que « le Parti qui assume la Présidence de la République ne pourra pas diriger les institutions et les Ministères ci-après :

La présidence du Sénat

Le Gouverneur de la Banque D*Centrale

Le ministère des Finances

Le Ministère des Infrastructures

Défense

-Justice ».

Ledit Accord précise :

« Après que chaque leader ait servi pendant un mandat,  la compétition sera ouverte de manière démocratique, libre et transparente. Les autres institutions seront attribuées aux autres partenaires et à la société civile ».

Enfin, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont décidé de « mutualiser » leurs « moyens humains, politiques, diplomatiques, matériels, financiers et savoir-faire en vue de garantir l’alternance du pouvoir » et d’ « élaborer un programme commun de gouvernement pour l’émergence de la RDC ».

A l’issue de la signature de cet Accord à l’hôtel Séréna de Nairobi, les deux leaders ont vanté un « ticket gagnant ».

 

 

Angelo Mobateli

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here