RDC-« Elu Président », Seth Kikuni va « créer la richesse, instaurer la double nationalité, »

0
61

Le candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain en RD Congo, Seth Kikuni, a présenté vendredi 7 septembre 2018 à Kinshasa son projet de société « Plan d’urgence pour la République » -P.U.RE) dans lequel il promet de « créer, une fois élu, la richesse, vendre la RTNC, démocratiser tous les processus politiques, instaurer la double nationalité ».
« Nous organiserons des programmes éducatifs à commencer par les écoles élémentaires et établissements publics afin de faire des droits de l’homme et des libertés un mode de comportement et éliminer ainsi les violations des droits de l’homme. Nous libérerons et indemniserons les prisonniers politiques et militants de la société civile. Nous restructurerons l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). Nous prendrons des dispositions juridiques pour placer les détournements des deniers publics par les agents de l’état dons la catégorie des crimes de haute trahison. Nous renforcerons et mettrons en oeuvre la loi sur la déclaration du patrimoine personnel des élus du peuple dons les 30 jours qui suivent leurs élections », a-t-il déclaré.
Dans le secteur de la sécurité du pays, il a promis d’évaluer les reformes entrepris au sein de l’armée : Formation, Equipement et Casernement.
« Nous allouerons 1.215 Milliards de Francs congolais (USD 750 Millions). Soit, 6,25 du budget général à la Défense nationale contre 418 Milliards de Francs congolais (USD 258 Millions) dans le budget actuel. Nous réorganiserons les services de police, en instaurant une formation de qualité. Nous allouerons 1.215 Milliards de Francs congolais (USD 750 Millions) du budget général à l’ordre et sécurité publics au lieu de 583 Milliards de Francs congolais (USD 360 Millions) dans le budget actuel. Nous lancerons les travaux de l’instauration du service militaire obligatoire à la fin des études secondaires pour tous les jeunes pour une durée d’une année », a-t-l assuré.
Le jeune présidentiable de 37 ans (il est né en 1981) s’engage à mobiliser un budget annuel initial de 12 milliards USD, de prendre « des dispositions juridiques pour placer les détournements des deniers publics par les agents de l’état dons la catégorie des crimes de haute trahison, renforcer et mettre en oeuvre la loi sur la déclaration du patrimoine personnel des élus du peuple dons les 30 jours qui suivent leurs élections. »
PLAN D’URGENCE POUR LA REPUBLIQUE (P.U.RE)
Ce plan consiste à « jeter les bases solides d’une RDC qui produit et grandit en produisant »’.
~ La politique doit être un espace de résolution des problèmes de la société.
Mesures-clé pour les 700 premiers [ours :
1 . Nous prohiberons le culte de personnalité du chef de l’Etat et de tout politicien. Interdiction des louanges publiques, marches de remerciement et de soutien, et affichage des images dans les lieux publics en dehors des périodes électorales. Aucune action qui porte ombrage aux besoins de la société ne sera tolérée.
2. Nous veillerons à l’application stricte des missions et attributions du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) telle que prévue dans la constitution. le CSAC cessera d’être un outil de pression politique et garantira la liberté et la protection de la presse, ainsi que le respect de la déontologie en matière d’information et l’accès équitable des partis politiques, des associations et’ des citoyens aux moyens officiels d’information et de communication.
3. Nous vendrons la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC).
. la RTNC est devenue une institution peu sensible aux besoins et problèmes de la société. Elle sert de machine de propagande du parti au pouvoir et gaspille pour rien l’ argent du contribuable congolais. A la place de la RTNC, l’Etat va distribuer équitablement les recettes pour accompagner le développement des chaines congolaises pour participer à la promotion et la diffusion des contenus et de la culture congolaise sur toute l’étendue de la République.
4. Nous adopterons une loi qui établit la date du 2 Août de chaque année comme le
our de la commémoration du génocide des peuples congolais.
En tant que peuple, nous nous arrêterons désormais choque année pour commémorer officiellement plus de 8 millions de nos compatriotes tombés à cause des mauvais choix politiques de nos dirigeants depuis la fin des années 1990. Nous écrirons l’histoire du nouveau Congo sur le sang de ces martyrs.
~ Démocratiser tous les processus politiques.
« La démocratie doit être un système dans lequel la volonté du citoyen a un impact dired sur les institutions de l’Etat, non seulement par le biais des éledions, mais aussi par des décisions et contrôles de tous les aspects de la gestion de la chose publique. »
Mesures-clé pour les 6 premiers mois .’
5. Nous rétablirons la confiance et la respectabilité des politiciens et des partis politiques. Dans ce but:
Nous rendrons transparent, contrôlable et conforme aux exigences des démocraties contemporaines l’organisation des partis et regroupements politiques, l’adhésion des membres, la nomination des candidats et les dépenses électorales des candidats.
6. Nous faciliterons l’accès des citoyens aux informations et aux documents officiels dans le but de les inciter à participer et inspecter la gestion de la chose publique.
-La participation citoyenne ne signifie pas seulement pouvoir voter lors des élections, mais aussi donner aux citoyens la possibilité d’ouvrir et de contrôler la mise en œuvre des décisions publiques.
7. Nous créerons les mécanismes pouvant évaluer les opinions, plaintes, suggestions et solutions proposées par les citoyens sur des sujets liés à leurs propres communes, villages, districts, provinces et institutions dont ils utilisent les services ou où ils sont employés.
Les administrations locales seront dans l’obligation de répondre par correspondance à ces plaintes dans un délai maximum de 7 jours.
8. Nous fixerons une journée porte ouverte une fois l’année où les enfants âgés de 10 à 12 ans occuperont pendant 30 minutes tous les postes politiques et administratifs y compris le poste de président de la République.
9. Nous prendrons en considération l’opinion des organisations non gouvernementales dans le processus d’adoption de ces dispositions légales.
« Le respect des droits et libertés est la condition fondamentale de l’instauration de la paix et la stabilité sociales »
Mesures-clé pour les 700 premiers jours:
10. Nous prendrons des dispositions juridiques nécessaires afin de traiter en priorité et sans frais, les plaintes concernant les violations des droits de l’homme.
11 . Nous organiserons des programmes éducatifs à commencer par les écoles élémentaires et établissements publics afin de faire des droits de l’homme et des libertés un mode de comportement et éliminer ainsi les violations des droits de l’homme.
12. Nous libérerons et indemniserons les prisonniers politiques et militants de la société civile.
13. Nous restructurerons l’Agence Nationale de Renseignement (ANR).
Nous prendrons des dispositions nécessaires pour résoudre des pratiques inacceptables en démocratie telles que la torture, la mort en détention, la disparition des personnes et les meurtres dont les auteurs sont inconnus.
14. Nous prendrons des dispositions juridiques nécessaires pour une utilisation plus efficace des réunions et manifestations, caractéristiques fondamentales des démocraties.
–+ Assurer une Justice complète et opportune.
« Un Etat qui respecte les droits et libertés individuels est un Etat qui garantit l’accès à la justice pour tous et délivre la justice de façon opportune. »
Mesures-clé pour les 72 premiers mois:
15. Nous veillerons à l’application des libertés et droits fondamentaux tels que garantit par la Constitution.
16. Nous doterons les tribunaux de l’infrastructure technologique afin d’ouvrir au public les décisions judiciaires et le permettre d’avoir accès à toutes les décisions de la Cour Suprême.
17. « La justice délivrée tardivement est une injustice ». Nous prendrons toutes les dispositions nécessaires pour accélérer les processus judiciaires.
Nous mettrons en place une commission qui identifie tous les dossiers en cour de traitement dans les cours et tribunaux afin de les prioriser.
18. Nous élaborerons un plan d’installation de nouvelles jurididions et de répartition de ces juridictions sur l’étendue du territoire national.
19. Nous promouvrons l’harmonisation de la justice coutumière et la justice moderne.
20. Nous encouragerons la féminisation du personnel judiciaire.
21. Nous assurerons l’assistance judiciaire en faveur des indigents et consacrerons la gratuité de certaines procédures judiciaires, notamment celles relatives aux conflits de travail ou encore celles se rapportant aux droits de l’homme.
~ Reformer l’Administration Publique.
Mesures-clé pour les 6 premiers mois du quinquennat :
22. Nous réorganiserons les compétences des ministères et réduirons leur nombre.
Nous supprimerons la fonction de Vice-ministre.
23. Nous créerons des groupes de travail pour la mise en oeuvre de la transformation digitale, l’archivage numérique et la dématérialisation de l’administration publique dans son ensemble.
24. Nous mettrons en place un portail de type « mon-service-public.cd » qui hébergera les e-services de l’Etat.
25. Nous mettrons en place une politique de retraite honorable pour les agents en âge de retraite et intégrerons dans les autres secteurs les fonctionnaires sans affectation.
26. Nous améliorerons le barème salarial en fonction des tâches accomplies et du mérite.
27. Nous encouragerons et faciliterons la mobilité, mutation et affectation des agents de l’Etat. f
~ Lutter contre la corruption.
Mesures-clé pour les 100 premiers jours :
28. Nous prendrons des dispositions juridiques pour placer les détournements des deniers publics par les agents de l’état dons la catégorie des crimes de haute trahison.
29. Nous renforcerons et mettrons en oeuvre la loi sur la déclaration du patrimoine personnel des élus du peuple dons les 30 jours qui suivent leurs élections.
30. Nous mettrons en place un bureou pour assurer la coordination entre tous les organismes et institutions en matière de prévention, d’identification, d’enquête et de poursuites en cos de corruption.
Ce bureau coordonnera les politiques et les mesures de lutte contre la corruption et surveillera en permanence la stratégie de lutte contre la corruption.
31. Nous autoriserons les organisations non gouvernementales actives à participer aux inspections de la lutte contre la corruption.
L’État utilisera directement et rapidement les études réalisées par des organisations non gouvernementales dons ce domaine.
32. Nous créerons des bureaux spéciaux pour surveiller la corruption dons toutes les institutions. .
Parallèlement à ce contrôle interne, des établissements d’audit externes indépendants seront aussi consultés. lorsque ces unités indiquent des cos de corruption, l’affaire sera immédiatement soumise aux procureurs spécialisés.
~ Garantir la sécurité de nos frontières, des biens et des personnes.
Mesures-clés pour les 12 premiers mois du quinquennat :
33. Nous évaluerons les reformes entrepris au sein de l’armée : Formation, Equipement et Casernement.
Nous allouerons 1.215 Milliards de Francs congolais (USD 750 Millions). Soit, 6,25 du budget général à la Défense nationale contre 418 Milliards de Francs congolais (USD 258 Millions) dans le budget actuel.
34. Nous réorganiserons les services de police, en instaurant une formation de qualité.
Nous allouerons 1.215 Milliards de Francs congolais (USD 750 Millions) du budget général à l’ordre et sécurité publics au lieu de 583 Milliards de Francs congolais (USD 360 Millions) dans le budget actuel.
35. Nous lancerons les travaux de l’instauration du service militaire obligatoire à la fin des études secondaires pour tous les jeunes pour une durée d’une année.
36. Nous ferons une répartition stratégique des forces militaires dans les frontières stratégiques.
37. Nous renforcerons la présence militaire dans les zones de conflit, notamment les Provinces de l’ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Tanganyika et dans le Grand Kasaï.
38. Nous lancerons les travaux de déplacement l’Etat-major général de notre armée vers l’Est de la RDC.
39. Nous ferons appliquer la peine capitale pour les criminels de guerre.
ECONOMIE: UNE RDC QUI PRODUIT ET GRANDIT EN PRODUISANT
Le but de l’économie est de créer la richesse nationale et accroître le bien-être et le bonheur du peuple.
Pour atteindre ce but, notre Plan d’Urgence appliquera 3 politiques priorii;]ires :
~ Optimiser les rentrées des recettes fiscales;
~ Investir dans l’Entrepreneuriat et dans les Petites et Moyennes Entreprises;
~ Amorcer le processus de la transition numérique.
~ Optimiser les rentrées des recettes fiscales.
Mesures clés pour les 700 premiers jours  »
40. Nous profiterons du climat de stabilité politique post-électoral pour faire le bilan du cadre macro-économique et préparer un budget réaliste pour l’année 2019.
41. Nous créerons le Conseil National du Nùmérique pour la mise en place du portail www.tresorpublic.cd afin de faciliter le contrôle par les citoyens de toutes les recettes et dépenses publiques à temps réel.
42. Nous promulguerons une loi sur l’accès à l’information publique par le citoyen.
43. Nous mettrons à jour le fichier des contribuables actifs et publierons ce fichier sur le site Web de la DGI ainsi que par voie de presse.
44. Nous encadrerons les agents pour une bonne productivité des régies financières.
45. Nous simplifierons le régime fiscal et élargirons l’assiette fiscale.
46. Nous renforcerons le contrôle immédiat des diverses exonérations à l’importation afin d’éviter les fraudes.
47. Nous réduirons et soumettrons à l’impôt les salaires des députés, des sénateurs, des gouverneurs des provinces, des DG des entreprises publiques et des ministres.
48. Nous réduirons de 90 le budget alloué à la Présidence de la République soit de 102.940 Milliards de Francs congolais (USD 63.542.810,5) à 10.206 Milliards de Francs congolais (USD 6.300.000). l’objectif de ces opérations sera de doter le pays en 12 mois, d’un budget national estimé à 19.440 Milliards de Francs congolais (USD 12 Milliards).
~ Lancer le processus de dé-dollarisation de l’économie pour une monnaie nationale forte.
Mesures-clés pour les 12 premiers mois:
49. Nous effectuerons toutes les dépenses budgétaires en monnaie nationale.
50. Nous encouragerons la perception de toutes les recettes de l’Etat en monnaie nationale.
51. Nous encouragerons les transactions commerciales, financières et monétaires en Franc congolais.
52. Nous régulerons et règlementerons le change manuel.
53. Nous lancerons des reformes monétaires stratégiques.
~ Investir dans l’entrepreneuriat local pour la création de la classe moyenne locale.
Mesures-clé pour les 72 premiers mois:
54. Nous investirons 8.100 Milliards de Francs congolais (USD 5 Milliards) soit 41,6 du budget dans l’entrepreneuriat, les PME et les startups.
30 de cette somme sera investi dans le secteur agricole, 20 dans le secteur de l’énergie, 20 dans le commerce de gros et détails, 10 dans la construction et 10 dans l’industrie manufacturière et recyclages et 10 dans les autres secteurs.
55. Nous créerons une Agence de Promotion et Financement de l’Entrepreneuriat liée directement à la Présidence de la République.
56. Nous créerons une Agence de réception et sélection des projets sur base des critères bien définis en amont liée à la Primature.
57. Nous promulguerons une loi-cadre sur les aides de l’Etat aux entrepreneurs.
58. Nous valoriserons la consommation des produits locaux sur le marché national.
59. Nous faciliterons l’accès aux marchés publics des entrepreneurs sur base de quotas.
60. Nous réintégrerons dans l’économie des usines congolaises fermées ou celles qui travaillent à faible capacité à cause de la crise économique et capitaux insuffisants.
61. Nous organiserons des subventions ciblées dans la chaîne de valeur~ des principaux intrants et récoltes agricoles.
62. Nous améliorerons les voies de communication et de desserte agricole.
63. Nous créerons des maisons de conservations des produits agricoles dans les zones ciblées. l’objectif de ces opérations est de financer la création de 50.000 entreprises et 1.250.000 Emplois les 12 premiers mois.
~ Amorcer le processus de la transition numérique.
Mesures clés pour les 6 premiers mois:
64. Nous créerons la marque « Congo Technologies» pour encourager les start-ups.
65. Nous mettrons en place un Ministère de l’économie numérique pour suivre et canaliser la gouvernance dans le secteur numérique.
66. Nous créerons 3 incubateurs publics.
• Nous y allouerons 1.620 Milliards de Francs congolais (USD 1 Million) par incubateur.
67. Nous mettrons en oeuvre un plan d’investissement massif dans les infrastrudures PT-NTIC.
68. Nous favoriserons le paiement en ligne des taxes et impôts. Les entreprises qui paieront les taxes et impôts en ligne bénéficieront d’une réduction.
SOCIAL: UN SYSTÈME INCLUSIF DE REDISTRIBUTION EQUITABLE DES RICHESSES
~ Lutte contre le chômage: Priorité des priorités.
Mesures-clés pour les premiers 12 mois:
69. Nous impliquerons la base (avenues, quartiers, communes, structures religieuses et diaspora dans la réorganisation du système économique et la lutte contre le chômage.
70. Nous créerons au niveau de chaque commune un centre communal pour l’emploi (CCE) succursale du centre provincial pour l’emploi (CPE) qui aura la charge de recenser tous les sans-emplois de chaque commune mais aussi de publier régulièrement tous les emplois disponibles dans le pays.
71. Nous créerons un Fonds Communal de Dévèloppement (FCD) installé dans chaque commune pour prélever les taxes communales et accompagner la commune dans les financements et la matérialisation des projets communautaires dans différents secteurs.
72. Nous mettrons en pratique la loi qui réserve les petits commerces et le commerce en détails seulement aux nationaux.
73. Nous accélérerons les négociations en vue de la créotion de la Banque Internationale des Congolais de l’étranger (B.l.C.E) qui aura des bureaux dans les grandes capitales du monde.
74. Nous exonérerons partiellement les congolais de la diaspora qui viendront avec les projets d’investissement de plus de 162 Millions de Francs congolais (USD 100.000) et pourront donner de l’emploi à au moins 15 personnes.
75. Nous instaurerons le système d’un stage après chaque promotion universitaire pour permettre à chaque étudiant d’avoir à son actif une bonne expérience professionnelle.
76. Nous exigerons un système de quota aux investisseurs en termes d’embauche dont le grand pourcentage va aller au côté de la main d’oeuvre congolaise. Le montant que nous investirons dans la réorganisation de la base sera de 1.458 Milliards de Francs congolais (USD 900 Millions) répartis entre 311 communes de la République.
~ Education de qualité.
la part consacrée à l’éducation en 2018, représente 15 du budget global de l’État qui est pour rappel de 8.100 Milliards de Francs congolais (USD 5 Milliards), soit 1.215 Milliards de Francs congolais (USD 750 Millions).
Mesures-clé pour les 72 premiers mois:
77. Nous augmenterons le budget alloué à l’éducation à 2.430 Milliards de Francs congolais (USD 1.5 Milliards) contre 1.215 Milliards de Francs de congolais actuellement.
78. Nous réviserons le curriculum de l’éducation de base en fondion des exigences de notre époque, nos besoins et compétences à acquérir par les étudiants.
79. Nous mettrons en place une base des données de toutes les universités et des instituts supérieurs.
80. Nous uniformiserons le calendrier académique et faire un test préparatoire uniformisé.
81-. Nous augmenterons le dispositif public de l’offre de l’éducation en termes d’écoles, de salles de classes et de personnel enseignant.
82. Nous appuierons l’éducation dans les régions pauvres par des programmes spéciaux créés par l’État.
83. Nous introduirons des « cours optionnels » à partir des humanités pour 6rienter les élèves en fonction de leurs tendances et de leurs capacités.
84. Nous investirons 405 Milliards de Francs congolais (USD 250 Millions) dans les écoles de formation technique.
85. Nous renforcerons les mécanismes de lutte contre l’exclusion, l’analphabétisme, la déperdition et le décrochage scolaire surtout à l’égard des filles, des populations rurales et des personnes handicapées.
86. Nous assurerons un salaire régulier et décent aux enseignants des sedeurs publics et conventionnés et veiller aux intérêts des enseignants dans les écoles et universités privées.
87. Nous renforcerons les mécanismes et les services de formation continue des enseignants à tous les niveaux.
88. Nous réinstaurerons un corps d’inspedeurs d’enseignement et renforcer les mécanismes de supervision des écoles à tous les niveaux.
89. Nous organiserons un service national d’alphabétisation des adultes en collaboration avec les autres secteurs ayant l’insertion et la promotion sociale dans leurs compétences.
90. Nous favoriserons l’enseignement des personnes handicapées en promouvant la création et le développement des centres spécialisés.
91. Nous réhabiliterons les institutions d’enseignement et de recherche (manuels scolaires, bibliothèque, laboratoires d’expérimentation etc.).
92. Nous renforcerons l’apprentissage des langues locales, mais aussi des langues de la « mondialisation» scientifique et économique comme l’anglais.
93. Nous réduirons, dans les écoles publiques, le nombre d’élèves par classe (30 maximum).
94. Nous encouragerons et soutiendrons la recherche, l’innovation et l’invention.
~ Santé pour tous.
Mesures-clé pour les 12 premiers mois:
95. Nous augmenterons la part de la santé dans le budget de l’Etat à 1.944 Milliards Sde francs congolais (USD 1.2 Milliards) contre 679 Milliards de francs congolais dans (USD 419 Millions) dans le budget aduel et améliorerons le taux de décaissement qui devrait rapprocher le taux maximal (100).
96. Nous mettrons en œuvre le système du médecin de famille.
97. Nous améliorerons les conditions des hôpitaux publics existants.
98. Nous établirons les unités de service d’urgence dans les zones métropolitaines.
99. Nous numériserons tous les fichiers dans les hôpitaux publics.
100. Nous lancerons la construdion des cliniques modernes dans chaque commune pour désengorger les grands centres hospitaliers de la ville.
101. Nous construirons deux orphelinats et deux homes des vieillards dans chaque commune pour assurer une prise en charge réelle des enfants de la rue et des orphelins qui ont droit à l’éducation comme tous les enfants.
102. Nous mettrons en place un système de sécurité sociale réelle.
Numéro de sécurité sociale, assurance maladie, couverture de la maternité ,et de paternité, assurance invalidité, assurance vieillesse, assurance décès, assurance veuvage, et la réparation des risques professionnels.
103. Nous assurerons une rémunération décente au personnel des hôpitaux publics.
104. Nous organiserons un audit et un processus de certification des institutions existantes.
Nous fermerons les universités, instituts et écoles qui ne répondent pas aux standards de qualité afin d’assurer une adéquation entre le produdeur des ressources humaines pour la santé (Ministère de l’ESURS) et l’Utilisateur (Ministère de la Santé).
105. Nous mettrons en place à tous les niveaux les structures d’hygiène et assainissement fonctionnelles et opérationnelles.
106. Nous rendrons plus équitable la répartition des ressources humaines entre le milieu rural et le milieu urbain, en encourageant par des mesures incitatives les professionnels de santé à travailler en milieu rural.
107. Nous renforcerons et subventionnerons les initiatives et entreprises de production locale des médicaments.
108. Nous subventionnerons la recherche et la production des médicaments à partir des plantes médicinales.
109. Nous initierons des mesures concrètes d’assainissement du milieu, notamment de gestion des déchets et des égouts, d’accès à l’eau potable, de lutte contre les porosités, d’hygiène des maisons d’habitation, comme des écoles et outres institutions publiques.
~ Jeunesse et Enfants de la rue.
Mesures-c/és pour les 12 premiers mois du quinquennat:
110. Nous prioriserons le développement des solutions aux problèmes des jeunes vivant dans la rue et dans les zones rurales.
111. Nous assurerons la formation gratuite des enfants de la rue dans les écoles techniques.
112. Nous prendrons des dispositions contre les programmes relatifs à l’alcool, aux drogues, à la violence et à la pornographie, qui affectent négativement le développement spirituel, physique et mental des jeunes.
113. Nous ouvrirons les bibliothèques de district aux normes des pays développés pour renforcer les habitudes de lecture des jeunes.
114. Nous encouragerons les jeunes à participer aux travaux scientifiques et activités artistiques et culturelles.
115. Nous encouragerons la participation des jeunes aux concours internationaux et à des activités dans tous les domaines.
116. Nous prendrons des dispasitions pour permettre aux administrations locales
d’allouer davantage de ressources aux clubs de sport amateurs et professionnels.
~ Personnes vivant avec Handicap, Martyrs et blessés de guerre.
Mesures-clés pour les 12 premiers mois:
117. Nous œuvrerons pour rendre nos villes, bâtiments publics et installations de transports publics accessibles aux personnes vivant avec handicap.
118. Nous travaillerons pour l’accroissement de la formation professionnelle et l’emploi des personnes vivant avec handicap.
119. Nous augmenterons les services sociaux et de soutien aux personnes vivant avec handicap.
120. Nous créerons un quota de travail dons l’Administration publique et les entreprises privées pour les personnes vivant avec handicap.
121. Nous subventionnerons les entreprises créées par les personnes vivant avec handicap.
122. Nous mettrons en œuvre des politiques de soutien économique et social aux familles des soldats morts pour la potrie.
123. Nous promulguerons une loi qui permet de fournir des bourses aux enfants des blessés de guerre.
~ Environnement
Mesures-clé pour les 72 premiers mois:
124. Nous renforcerons la politique de reboisement intensif du territoire national.
125. Nous investirons dans le cadre d’un partenariat État-privé pour la gestion des déchets par nature (déchets ménagers, déchets médicaux, boues de vidange, etc.).
126. Nous encouragerons la fabrication des sachets biodégradables en partenariat avec le secteur privé des usines de fabrication de sachets biodégradables.
127. Nous prendrons en compte les demandes et études d’organisations internationales relatives à l’environnement.
128. Nous élaborerons des normes pour l’utilisation d’engrais chimiques, de pesticides et d’hormones dans les zones agricoles.
129. Nous mettrons sur pied la politique de préservation de nos forêts et maintenir nos parcs nationaux comme les sanctuaires des’ espèces animales et végétales.
130. Nous mettrons en place une palitique sur l’eau douce
Mesures-clé pour les 72 premiers mois:
131. Nous harmoniserons la politique étrangère de notre pays avec l’environnement régional et mondial, façonné por de nouvelles dynamiques.
132. Nous intégrerons dans le processus de prise de décision et de mise en œuvre en matière de politique étrangère la portici potion du Parlement et de divers secteurs de la société civile.
133. Nous organiserons une coopération avec des centres de recherche actifs dans le domaine de la politique étrangère au sein des organismes publics, des instituts de politique étrangère et des universités des départements des relations internationales.
134. Nous allons intensifier les relations avec l’Union africaine et remplir les conditions que l’Union africaine exige de tous les pays membres.
135. la coopération politique et économique qui continue d’exister depuis longtemps entre notre poys et les partenaires traditionnels (Union Européenne, USA, Canada, Grande-Bretagne) sera maintenue et cette coopération sera intensifiée dans les domaines de l’économie, de la science, de la technologie, des investissements et du commerce.
136. la coopération avec la Chine sera maintenue et cette coopération sera’ étendue aux domaines de la science et transfert des technologies.
137. Nous fonderons les relations avec nos voisins le Rwanda et l’Ouganda sur base des intérêts économiques mutuels. le terrain sera préparé pour la solution de problèmes politiques plus complexes.
Notre priorité absolue sera de trouver une solution au chômage, surtout le chômage des jeunes.
PLAN D’URGENCE POUR LA REPUBLIQUE – SETH KIKUNI Il

 

 
Angelo Mobateli

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here