RDC-Présidentielle-F. Matungulu : « Gagner cette élection pour que notre pays soit géré avec un sens élevé de l’Etat »

0
77

 

« Nous avons le devoir de gagner cette élection pour que notre pays, la République démocratique du Congo (RDC), soit, enfin, géré avec méthode, responsabilité, et un sens élevé de l’Etat ». Tel est le message que le professeur Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, président national de CNB/SYENCO, lance aux Congolaises et Congolais à travers les militants de sa plateforme électorale après avoir fait acte de candidature à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), mardi 7 août 2018 à Kinshasa, pour la présidentielle du 23 décembre prochain.

 

Il insiste qu’« aujourd’hui, c’est cela le seul choix pour nous, Congolais, si nous voulons casser notre paradoxe identitaire de nation aux multiples potentialités dont les populations vivent dans l’extrême pauvreté ».

 

« Le moment de relever ce défi, c’est maintenant! Nous ne pouvons donc nous permettre de rater le virage nous menant, victorieux, au soir du 23 décembre 2018. Pour cela, l’opposition doit impérativement resserrer les rangs. J’entends donc continuer à travailler en étroite collaboration avec mes collègues de l’UDPS, du MLC, de l’UNC, d’ENSEMBLE, et de la DYNAMIQUE pour qu’aboutissent dans les meilleurs délais nos discussions visant un consensus sur celui d’entre nous qui assumera le rôle historique et lourd de responsabilités de porte-étendard du peuple congolais à la prochaine présidentielle », assure Freddy Matungulu dans ce message dont copie est parvenue à Congoreformes.com, jeudi 9 août 2018.

 

MESSAGE AUX MEMBRES ET ADHERENTS

 

Chers compatriotes,

 

Congo Na Biso (CNB) et Synergie Electorale Notre Congo (SYENCO) se battent pour que notre pays se remette sur la bonne voie, la voie du travail bien fait, du progrès économique et social. Vous avez choisi de mener ce combat patriotique en vous rangeant derrière ma modeste personne. Je vous en suis infiniment reconnaissant. D’autant plus que pendant les derniers mois, en dépit d’attaques politiciennes calomnieuses, vous m’avez soutenu sans réserve.

 

Le mardi 7 août, nous avons franchi, toujours ensemble et soudés, une étape cruciale de notre participation au processus électoral avec le dépôt de ma candidature à la CENI. A cette grande occasion, je souhaite vous réitérer, à tous, mon sentiment de profonde gratitude.

 

J’ai toujours eu et continue d’avoir la conscience tranquille car je ne trahirai jamais notre pays qui m’a tant donné. Vous devez vous le tenir pour dit.

 

Cependant, le combat que nous menons est politique, même politicien. Les attaques gratuites, sans fondement, semblables à celles que nous avons connues pendant les derniers mois ne vont pas s’arrêter. Au contraire, au regard des enjeux politiques de l’heure, elles devraient se multiplier. En pareilles circonstances, comme vous l’avez si bien fait dans le passé, vous devriez garder le calme, continuer de défendre le nom et la réputation de notre famille politique comme les bons soldats de CNB et de la SYENCO que nous sommes tous. De telles manœuvres politiciennes de bas étage ne doivent nous distraire, nous détourner de notre bataille électorale et des objectifs y afférents.

 

Vous me faites confiance. J’en suis honoré. Cette considération m’impose l’obligation de vous rendre compte de mes actions politiques, de me justifier auprès de vous en cas de besoin. N’hésitez donc pas, le cas échéant, de me faire part de vos appréhensions, de poser les questions qui vous hantent. Comme dans le passé, j’y répondrai en toute honnêteté sur la base des éléments d’information pertinents en ma possession.

 

Nous avons le devoir de gagner cette élection pour que notre pays soit, enfin, géré avec méthode, responsabilité, et un sens élevé de l’Etat. Aujourd’hui, c’est cela le seul choix pour nous, Congolais, si nous voulons casser notre paradoxe identitaire de nation aux multiples potentialités dont les populations vivent dans l’extrême pauvreté.

 

Le moment de relever ce défi, c’est maintenant! Nous ne pouvons donc nous permettre de rater le virage nous menant, victorieux, au soir du 23 décembre 2018.

 

Pour cela, l’opposition doit impérativement resserrer les rangs. J’entends donc continuer à travailler en étroite collaboration avec mes collègues de l’UDPS, du MLC, de l’UNC, d’ENSEMBLE, et de la DYNAMIQUE pour qu’aboutissent dans les meilleurs délais nos discussions visant un consensus sur celui d’entre nous qui assumera le rôle historique et lourd de responsabilités de porte-étendard du peuple congolais à la prochaine présidentielle.

 

Dans cette perspective, je sais que je peux continuer à compter sur votre soutien et sur celui des nombreux autres compatriotes qui viendront bientôt gonfler nos rangs. A ces derniers, je souhaite d’ores et déjà la bienvenue à la maison CNB/SYENCO.

 

Permettez-moi, enfin, de vous renouveler l’assurance de mes sentiments patriotiques et de vous remercier, une nouvelle fois, pour votre constante sollicitude.

 

Fait à Kinshasa, le 9 aout 2018.

 

Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, Mwalimu

Président national

CNB/SYENCO

 

 

Angelo Mobateli

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here