Open data : le PRRAP forme les syndicalistes et autres cadres de l’administration publique

0
86

Les rideaux sont tombés, ce vendredi 29 juin 2018 à Kinshasa sur l’atelier
de formation sur « les principes et modalités d’Open Data appliqués à la gouvernance en République Démocratique du Congo ».

Pendant trois jours (depuis mercredi 27 juin), plusieurs acteurs, essentiellement les membres de l’administration publique, les membres des syndicats, se sont familiarisés avec les principes et les modalités d’Open Data, en vue de l’amélioration de la gestion ou de l’utilisation des systèmes d’information et de communication mis en place dans le cadre de la réforme de l’administration publique.

Organisée par le Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique (PRRAP) financé par la Banque mondiale, cette formation a été assurée par un expert national venu de Bukavu dans la province du Sud-kivu, une compétence nationale dont s’est réjoui, d’emblée, le Coordonnateur ai du Projet, Jean-Paul Mabaya.

Grâce à la révolution technologique, le monde est devenu un village planétaire ou plus rien se cache. Pourtant tous ces progrès technologiques n’ont d’intérêt légitime que s’ils contribuent à améliorer le vécu quotidien de la population grâce à une gouvernance responsable au profit de citoyens. Quoi de plus normal que, au cours de ces 3 jours de formation, les participants aient passé en revue les plates-formes de partage de données, ce qui leur a permis de visualiser le concept « Open Data » surtout en ce qui concerne les aspects budgétaires, l’allocation des ressources, de manière à s’approprier la dynamique de développement, au-delà des partages théoriques.

A l’issue de cette formation, le représentant du coordonnateur du Projet de Réforme et Rajeunissement de l’Administration Publique “PRRAP”, a indiqué que son organisation attend des participants dès la semaine ayant suivi la formation, un plan de restitution de la formation reçue dans leurs administrations respectives afin d’élargir le noyau des facilitateurs de processus Open Data à travers le pays.

Dans son discours de clôture, le Ministre d’État, Ministre de la Fonction Publique, Michel Bongongo a invité les bénéficiaires à mettre les connaissances acquises au service de la Nation.

“En tant que participants à cette première cohorte, je vous invite à vous montrer à la hauteur des ambitions de votre Gouvernement, à toujours viser haut et à ne jamais douter de la capacité qui est la vôtre à écrire l’histoire de notre pays”, a indiqué le patron de la Fonction Publique.

Les cadres et agents de l’administration publique qui ont pris part à cette formation, ont pour leur part, émis le vœux que ladite formation s’étende jusqu’en provinces.

Une porte déjà ouverte car, les prochaines sessions en Open Data ainsi qu’en gouvernance sont prévues dans les provinces du Lualaba, de l’Équateur et du Sud-Kivu.

L’open data ou donnée ouverte est une donnée numérique dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers. Elle peut être d’origine publique ou privée, produite notamment par une collectivité, un service public ou une entreprise.

Napoléon OBM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here