Rajeunissement de l’administration publique: les parties valident les modules de formation de 1000 Jeunes Professionnels

0
718

C’est un important coup de gaz que vient de recevoir le processus de réforme et de rajeunissement l’administration publique en République démocratique du Congo. Au cours d’un atelier organisé du lundi 18 au mercredi 20 juin 2018 à l’École nationale d’administration (ENA) par le Projet de réforme et de rajeunissement l’administration publique (PRRAP), les participants ont procédé à la validation de deux manuels de programmes « Jeunes Professionnels » et Agents à mi-carrière et seize modules de formation.

Pendant trois jours, les délégués du Ministère des Fonction publique, du Plan, du Budget, des Finances, du Portefeuille et de toutes les structures pilotes du Projet PRRAP se sont joints aux experts de la Cellule de mise en oeuvre de la Réforme de l’administration publique (CMRAP), ceux du Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC ) et aux Coaches congolais en Approche par résultats rapides et Gestion axée sur les résultats et autres représentants de différentes parties prenantes, pour cogiter sur ces outils de base de la formation et d’accréditation des Jeunes Professionnels (JPOs) recrutés il y a quelques mois à travers toutes les provinces de la RDC et ses agents à mi carrière.

Pour plus d’efficacité dans l’examen des deux projets, les participants se sont regroupés en commissions, dans une logique consistant à mettre ensemble les personnes ressources selon leurs expériences, leurs compétences et leurs connaissances sur les sujets attribués à chaque groupe de travail.

La première commission s’est focalisée sur le contexte et le processus de recrutement et de sélection décrit dans le deuxième manuel JPO et MC, tandis que la deuxième commission s’est appesantie sur le contenu du processus de formation développé dans les deux manuels. Quant à la commission trois, elle s’est attelée à amender les sujets relatifs au suivi-évaluation, les conclusions et les annexes des deux manuels. Puis s’en est suivi la mise en commun de différentes observations et amendements qui ont été retenus pour figurer dans les documents finaux validés.

Bien avant, les participants ont suivi la présentation de l’architecture générale des drafts des deux manuels de procédures sous analyse, des outils uniformisés et de la méthode d’intégration des amendements et de collecte des nouvelles propositions. Ce qui leur a permis de disposer d’un canevas type de rapport de déroulement des travaux en carrefours.

Un pas de géant franchi

La validation de ces manuels et modules de formation balisent la voie de manière institutionnelle du processus d’intégration et de redéploiement de Jeunes Professionnels récemment recrutés, ainsi que l’accompagnement administratif des agents seniors retenus dans le cadre du guichet de mi carrière, s’est félicité, à l’issue des travaux, le Coordonnateur ad intérim du Projet de Réforme et de rajeunissement de l’administration publique. Jean-Paul Mabaya a félicité les séminaristes pour leur assiduité et leur engagement dont ils ont fait montre. « Il s’agit véritablement d’une fondation autour des choix fondateurs des thématiques qui vont construire via un processus de formation initiale,les capacités de base de nos jeunes Dames et Messieurs qui auront l’opportunité de rejoindre l’administration publique », a-t-il indiqué avant de préciser que la validation de ces documents n’est pas en soi une finalité. « Il ne s’agit pas que d’une opération de nature pédagogique. Le plus important c’est que ces outils soient rapidement utilisés pour contribuer à l’opérationnalisation du processus ».

Pour sa part, le Directeur Général des Ressources humaines de la fonction publique a dit souhaiter que ces outils ainsi validés soient directement mis à la disposition des administrations provinciales sectorielles après leur entérinement par le Ministre d’État, Ministre de la Fonction publique.
« Les amendements et résolutions phares, entre autres la capitalisation des acquis du programme Jeunes Professionnels complété par celui des Agents mi-carrières pour une soutenabilité et pérennisation de l’activité devraient interpeller toutes les parties prenantes. La sensibilisation de toutes les parties prenantes pour la mise en oeuvre du programme « Mi-carrière » devrait être bien préparée auprès des ministères pilotes et d’autres structures impliquées, afin de relever le doute qui règne dans le chef des fonctionnaires jeunes et leurs aînés en cours de carrière, surtout ceux dont l’âge varie entre 56 et 60 ans qui estiment qu’ils ne devraient pas en être exclus », a plaidé le Directeur Général des Ressources humaines de la fonction publique.

Avec ce pas de géant qui vient d’être franchi, le début effectif de la formation des JPO n’est plus qu’une question de jours. Reste le recrutement et la remise à niveau des formateurs avant le début des formations qui auront lieu dans les centres d’excellence du réseau SENAREC et complétées par un stage dans différentes administrations avant le déploiement effectif.

Napoléon OBM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here