Réforme de l’administration publique: les centres de formation du réseau SENAREC en atelier à Kinshasa

0
185

C’est une double activité qui se tient à Kinshasa du 28 mai au 02 juin 2018 sous la supervision du Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC ) dans le cadre du Projet de réforme et de rajeunissement de l’administration publique (PRRAP). Il s’agit du Réseautage des 8 centres de formation continue du réseau SENAREC répandus à travers 8 provinces et le

Regroupement Réseau des Coaches Congolais en Approche par les Résultats Rapides et Gestion Axée sur les Résultats.

Pendant 6 jours les Ministres provinciaux en charge du plan et de la Fonction pubique, les Directeurs de
Centres de formation et quelques membres de leur personnel (Chargés des programmes, Responsables administratifs et financiers), les Recteurs et autres responsables des institutions abritant les Centres, les Coaches congolais en Approche par Résultats Rapides et Gestion Axée sur les Résultats… se retrouvent en vue de définir des stratégies de mise en oeuvre efficace et efficiente des activités de renforcement des capacités des agents et fonctionnaires de l’État et ceux du secteur privé dans le cadre de la composante 3 du Projet de Réforme et de rajeunissement de l’administration publique (PRRAP).

Au cours de la cérémonie d’ouverture intervenue ce jeudi 31 mai à l’École nationale d’administration (ENA), le Coordonnateur ad intérim du PRRAP Jean-Paul Mabaya a rappelé l’objectif général de cet atelier dans lequel son projet a investi des moyens conséquents: « il est question de redynamiser les activités des Centres de formation continue et des Coaches Congolais en Approche par les Résultats Rapides et Gestion Axée sur les Résultats en vue de mieux contribuer à l’émergence d’une administration moderne au service du développement de notre pays », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le Coordonnateur du Secrétariat national pour le renforcement des capacités Constant Koko Mudekereza a déroulé à l’intention des séminaristes les objectifs spécifiques de cet atelier à savoir:

– Présenter la nouvelle vision du financement additionnel pour la consolidation des acquis du Projet PRC-GAP ;
– Elaborer un projet d’un plan d’intervention du coaching en réponse aux défis actuels de la réforme de l’Administration Publique ;
– Partager l’expérience sur la mise en œuvre des plans stratégiques de Centres ;
– Raffermir l’intégration des nouvelles unités au sein des Centres de formation continue (BTIC et Mentors) ;
– Faire l’analyse SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces) de l’interaction entre les deux réseaux (Centres et Coaches) ;
– Valider le projet de Convention par les parties prenantes ;
– Définir les mécanismes de collaboration entre les parties prenantes pour la mise en œuvre des Conventions ;
– Orienter les Coaches en Approche par les Résultats Rapides des provinces sur les objectifs ainsi que les Résultats attendus du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique ;
– Partager avec les Coaches des Provinces l’expérience en cours d’accompagnement des retraités de la première vague de Kinshasa à la reconversion.

Au nom du Ministre d’État empêché, le Vice ministre du Plan a invité les participants à faire preuve d’assiduité au cours de cet atelier de réseautage, afin d’atteindre les objectifs assignés. M. Zekpele a remercié la Banque mondiale pour son appui considérable qu’il apporte au gouvernement congolais en vue de réformer son administration pour offrir des services de qualité à la population congolaise.

Du PRC-GAP au PRRAP, le Vice-ministre du plan s’est réjoui du fait que ce partenaire privilégié du gouvernement congolais comprend comme lui que le Renforcement des capacités est au centre de toutes les réformes à envisager. Quoi de plus normal que le SENAREC continue à bénéficier du financement de la Banque mondiale pour remplir sa mission institutionnelle de Guichet unique en matière de renforcement des capacités en République démocratique du Congo.

A ces mots, le Représentant de la Banque mondiale M. Denis Tshibombi a réaffirmé la disponibilité de son institution à continuer à appuyer le Gouvernement congolais dans le but de contribuer à la réduction de la pauvreté au pays de Lumumba. La Banque mondiale est convaincue qu’il n’y a pas développement sans une administration efficace. C’est dans ce cadre qu’elle accompagne le Gouvernement dans ses efforts réformateurs.

La clôture de l’atelier interviendra le samedi 02 juin au centre de formation de l’ENF (École nationale des finances), un des centres d’excellence du réseau SENAREC réhabilité et équipé par la Banque mondiale dans le cadre du Projet PRC-GAP (Projet de renforcement des capacités de gestion des fonctions de base de l’administration publique).

Angelo Mobateli

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here