Non classéProvinceSociété

RDC-Rutshuru : l’ombre de l’honorable Sekimonyo fait toujours vivre Patient Ndoole

Projets d’éducation, de développement, d’agriculture et d’agroforesterie, très loin de sa casquette politique, le prof Sekimonyo, en a autant fait bénéficier à ces  concitoyens. Parmi les quels des milliers de Rutshuriens ; qui en ont grandement  tiré profit.

C’est une verdoyante et attrayante paysage, mais qui renferme et garantit toute une vie. D’essences d’arbres aux vertus divers, l’eucalyptus (grandis, meaden, strandors) des greveleas roustae, calcandras ; d’arbres fruitiers avec autant des plantes prisées par les communautés locales à l’instart bananiers du manioc, du, du maïs, du sorgho et même le haricot.

Nous sommes dans la concession Kasha à 4Km de la cité de Rubare en territoire de Rutshuru (70Km au bord de Goma). Avec ses 20ha, cette vaste plantation est une aubaine pour les populations environnantes. ‘’C’est un lieu de ravitaillement en divers produits qui manquent dans nos champs où qui s’y  trouvent mais en quantité insuffisante’’, témoigné virginie une paysanne.

Des concessions prolifiques

Affectueusement appelé « PAPA », « vieux jeune », « veux du développement », l’honorable prof Sekimonyo wa Magango, ne s’est pas limiter à la simple politique de fait. Le quatrième député, le mieux élu de la République en 2006, avec plus de 74.000 voix, acteur politique le plus en vue du Nord-Kivu, très adulé dans sa province, surtout dans son Rutshuru natal, a fait de la relance agricole son cheval de bataille. Ce natif de Kamira en territoire de Rutshuru, professeur à la faculté des sciences économiques, département de démographie à l’Unikin, a lancé avec succès un vaste et ambitieux projet d’agroforesterie et d’agriculture vivrière.

Avec l’Icogefo, Initiative communautaire pour la gestion durable des écosystèmes forestiers, une ong innovante administrée avec perspicacité par Marie Sekimonyo, ce sont des vastes concessions agroforestieres prolifiques. Le cas des concessions de Kanyanza non loin de l’agglomération de Nyabibwe sur la route Goma-Bukavu en territoire de Kalehe ; de la concession dite Marie Sekimonyo d’une superficie de 56ha à 78km de Kinshasa sur la route Bandundu. S’ajoute celles de Mundo Gusto-Nyahanga à l’entrée de la cité de Rutshuru et de Kishishe avec ses 54ha à 5Km de la cité de Bambo dans le même territoire de Rutshuru.

Des vastes plantations où sont produites de multiples cultures vivrières variées, de la région et qui servent aujourd’hui des semenciers pour des milliers d’agriculteurs dans les communautés locales. ‘’ Les deux derniers années, nous avons fait gracieusement recours aux semences des concessions Kishishe, Kasha pour les distribuer à la population ’’, explique l’Agronome de la chefferie de Bwisha. ‘’ Des boutures de manioc, des tonnes des haricots, sodja et maïs,… ont été sorties de ces concessions ‘’  rapporte l’Agronome en chef de la chefferie de Bwito.

Ami de la nature et Parrain de l’élite intellectuelle

Acteur de l’éducation, l’honorable Sekimonyo, plusieurs fois  ministre, a mis à profit son expérience de gestion de la res publica pour l’amélioration du système éducatif. Sous son impulsion, plusieurs écoles d’enseignements primaire et secondaire ont été créées et font aujourd’hui fierté pour la province et surtout pour le territoire de Rutshuru. Au Nord-Kivu, il est l’unique territoire qui offre un très fort taux d’alphabétisation. Reconnu à ces jours, territoire de l’élite intellectuelle de la province et à fortiori du Kivu, avec Sekimonyo, appellé parrain de l’élite intellectuelle de Rutshuru.

Ami de la nature, l’élu de Rutshuru, a fait de la protection de l’Ecosystème forestier national, une préoccupation primordiale. A Rutshuru au Nord-Kivu à l’instar de la concession Kanyanza au Sud-Kivu, des dizaines de milliers d’arbres ont été plantés. Aux vertus diverses, ils permettent aujourd’hui de lutte d’une manière permanente contre la dégradation de l’environnement et le réchauffement climatique. Invité actif des divers sommets sur le climat, le précurseur de l’agroforesterie dans le Kivu, fonde son action dans la vision du Chef de l’Etat Joseph Kabila, celle de faire de la RD Congo ainsi que de sa forêt, un véritable poumon forestier de la planète après l’Amazonie. Avec ses dizaines de millions d’essences d’arbres, le Rutshuru peut aujourd’hui  se réjouir de la baisse de la pression démographique que la forêt de Virunga subissait. ‘’Avec l’eucalptus, le greveleas, des concessions Sekimonyo, nous avons en quantité satisfaisante des arbres pour faire de la braise’’, confirme satisfait un environnementaliste de l’ICCN.

C’est dans cet optique que ses lobbying réussis ont permis aujourd’hui à des milliers des familles à Rubare d’avoir de l’eau potable en permanence. Une aubaine pour toute une population longtemps exposées à diverses pathologies. ‘’Avant, les gens faisaient des kilomètres pour joindre un site à adduction d’eau. Et les maladies diverses étaient quasi endémiques dans la région. Mais, avec l’eau désormais potable qui coule dans nos robinets, la situation sanitaire surtout s’est véritablement améliorée’’, témoigne d’une voix rassurante, le responsable de la zone de santé locale.

Tous derrière le PAPA

Depuis lors, les communautés locales se liguent derrières le PAPA et l’ICOGEFO, afin de pérenniser ces actions salvatrices. ‘’Elles accompagnent régulièrement les activités de reboisement et contribuent significativement à l’élargissement ainsi qu’amélioration qualitative des concessions par des tâches spécifiques telles que, le défrichage, le labour, le piquetage, le garnissage, le paillage,…’’, se réjouit le responsable locale de la société civile.

L’autre valeur de ces concessions, c’est la qualité de ses produits, de manioc, des légumes, des légumineuses et fruits très nutritives ainsi que du miel de haute qualité trop prisée et repiquée aujourd’hui çà et là sur l’ensemble du territoire. Et le géologue, Gomes Damuna Loami de rappeler, ‘’ le monde bientôt sera dominé par les propriétaires terriens. Mais aussi aura besoin de vous pour sa respiration – l’évapotranspiration, si bien que nous tous (l’humanité) aurons besoin de l’oxygène produit par celle-ci ’’. D’où l’appel du vieux de développement et ami de la nature Come Sekimonyo, ‘’ à ceux qui traversent les âges qui sont nôtres, de ses rassurer qu’ils ont toujours l’occasion d’apporter des pierres pour la poursuite de l’amélioration du grand édifice appelé la RD Congo et l’autre appelé planète et même d’autres en train d’être découvertes’’.

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer