RDC : le Manifeste du Citoyen Congolais rejette le calendrier électoral de la CENI

0
15

A l’instar de tous les mouvements citoyens, du « Rassemblement » et de principales franges du peuple congolais, les signataires du Manifeste du Citoyen Congolais viennent de publier un communiqué officiel dans lequel, ils rejettent le calendrier  électoral publié dimanche 5 novembre 2017 par la CENI, Commission Electorale Nationale « Indépendante ».

Ci-dessous ce communiqué.

Bruxelles, le 8 novembre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE (OFFICIEL)

« Les signataires du Manifeste du Citoyen Congolais appellent au rejet du calendrier électoral fixant les élections au 23 décembre 2018 et à l’application de l’article 64 de la Constitution »

Les signataires du « Manifeste du Citoyen Congolais » sont préoccupés par le calendrier électoral présenté par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ce dimanche 5 novembre 2017. Au mois d’octobre de cette même année 2017, la CENI nous avait proposé des élections à 504 jours et elle est déjà présent incapable d’expliquer à notre peuple la magie qu’elle a utilisée pour que ce calendrier soit ramené à 390 jours, si ce n’est pour plaire à une certaine opinion internationale. Même alors, le nombre de contraintes et préalables énumérés ainsi que l’imprécision des dates avancées dans ce calendrier prouve à suffisance que les élections n’auront pas lieu en date du 23 décembre 2018 et seront de nouveau reportées.

Le calendrier électoral publié ne laisse l’ombre d’aucun doute sur la mauvaise foi doublée de l’incompétence des animateurs actuels de la CENI dont l’unique objectif est de maintenir Monsieur Kabila au pouvoir contre la volonté du peuple congolais étant donné que son mandat a expiré depuis le 19 décembre 2016. Ce calendrier viole la Constitution de la République et l’Accord politique global et inclusif signé sous la médiation de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) le 31 décembre 2016 et qui fixe le 31 décembre 2017 comme date-limite de l’organisation des élections.

Fidèles au « Manifeste du Citoyen Congolais », nous exigeons, après le 31 décembre 2017, une « transition citoyenne sans Mr Joseph Kabila » en vue de conduire notre peuple à des élections réellement libres, transparentes, démocratiques et apaisées qui ne pourront jamais avoir lieu avec le gouvernement actuel et la CENI qui constitue la section électorale de la Majorité présidentielle.

Nous demandons au peuple congolais de s’unir pour rejeter ce calendrier électoral qui n’est ni constitutionnel, ni légal, ni consensuel, ni techniquement cohérent. Par ailleurs, le régime actuel ayant cessé d’être un régime constitutionnel et ayant perdu toute légitimité, nous demandons au peuple congolais de se mettre debout pour s’assumer en vertu de l’article 64 de la Constitution.

Les membres de la Communauté internationale dont nous connaissons les intérêts devraient également cesser de reconnaître et de soutenir un gouvernement inconstitutionnel et illégitime qui ne saurait être toléré par leurs peuples dans leurs propres pays.

**ESILI** ** IMENE** ** INAISHA** ** KUJIKI**

Fait le 7 novembre 2017

Léonnie KANDOLO /Paul NSAPU 

 

 

cheikfitanews.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here