Non classé

RDC-Sud-Kivu : plus de 50 000 déplacés internes enregistrés en deux mois

Des combats à répétitions entre les Forces armées de la RDC et des groupes armés ont fait plus de cinquante mille déplacés internes entre septembre et octobre, dans les territoires de Fizi, Uvira, Shabunda et Kalehe au Sud-Kivu. Ces chiffres ont été fournis à l’issue de la réunion des humanitaires, tenue vendredi 20 octobre 2017 à Bukavu.

Selon eux, plus de 36 000 personnes déplacées ont été enregistrées dans le territoire de Fizi-centre. 2 000 à Uvira, plus de 3 400 déplacés à Kalehe et près de 10 000 personnes dans le territoire de Shabunda.

Des affrontements récurrents entre l’armée et les miliciens sont les causes principales de cette situation.

Seuls 20% d’enfants déplacés sont scolarisés et 80% de la population consomme l’eau non traitée qui les expose aux diverses maladies, déplorent les humanitaires.

Le pillage du centre de santé de Mboko affecte la prise en charge d’une centaine d’enfants malnutris.

Pour OCHA/Sud-Kivu, l’impraticabilité de plusieurs tronçons routiers dans le territoire de Shabunda empêche aussi une bonne prise en charge de ces personnes déplacées.

OCHA relève aussi des barrières routières qui réduisent la circulation des personnes et des biens.

D’autres déplacés internes ont fui leurs villages dans le territoire de Mwenga au cours des combats entre les groupes armés et les FARDC.

 

 

RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer