Non classé

CAF-C2 : Le TP Mazembe en finale contre Pamphile Mihayo : « Que les Congolais nous soutiennent pour conserver la coupe »

Pamphile Mihayo, entraineur du TP Mazembe (RDC), qui va jouer la finale de la coupe de la confédération de la CAF contre SuperSport United (Afrique du Sud) vainqueur du Club Africain de Tunisie (3-1 ; 1-1), appelle les Congolais à soutenir son équipe pour qu’elle conserve le trophée dont Mazembe est détenteur.

« Tous les Congolais ont besoin de cette coupe. Nous leur demandons de nous soutenir pour conserver cette coupe de la confédération à la maison. On va continuer à travailler. Rien n’est encore acquis. C’est une grâce pour moi en tant qu’entraineur d’atteindre la finale dès la première année », plaide Pamphile Mihayo.

 

Il fait remarquer qu’à travers cette qualification, la Nation congolaise est honorée. « Nous sommes très heureux. Se qualifier à l’extérieur n’est pas facile. On a eu à contenir l’adversaire et on a arraché la qualification. Nous sommes venus au Maroc pour sauver l’honneur du pays. C’est toute la RDC qui est honorée à travers l’équipe de Mazembe. Les supporters qui ont été dans le stade ne sont pas seulement les fans de Mazembe, ce sont des Congolais. Ils se sont réunis pour soutenir Mazembe », reconnait l’entraineur des Corbeaux.

 

Un nul suffisant

 

Tenant du titre, le TP Mazembe s’est qualifié pour une deuxième finale consécutive de la C2 en résistant au FUS Rabat (0-0) samedi 21 octobre au Maroc en demi-finale retour après l’avoir emporté 1-0 à l’aller.

 

Dominé par un FUS Rabat en manque d’inspiration, le TP Mazembe qui a assuré le match nul (0-0) n’a pas montré grand-chose offensivement, et les rares tentatives individuelles échouaient faute de soutien. Ben Malango, Méshack Elia se sont procurés des occasions en fin de match.

 

Obligés de renverser le score du match aller, les locaux prenaient les initiatives d’entrée, mais sans se montrer très dangereux en raison des déchets techniques de l’attaque.

Les Marocains ont été neutralisés à domicile au complexe Moulay El Hassan à Rabat pourtant acquis à leur cause.

 

RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer