Non classé

RDC: Félix Tshisekedi appelle à l’unité de l’opposition pour faire partir Joseph Kabila

Au cours d’une conférence de presse tenue mardi 5 septembre 2017 à Kinshasa, le président des forces politiques et sociales acquises au changement, Félix Tshisekedi, a lancé un «appel pressant à la nécessaire unité de toutes les forces anti-Kabila pour accélérer le processus de l’alternance démocratique et libérer le pays d’ici au 31 décembre 2017».
L’unité de toutes les forces de l’opposition constitue un gage pour «barrer la route à l’imposture», a estimé M. Tshisekedi, rejetant l’idée de toute négociation avec le pouvoir en place.
Il accuse le régime du président Joseph Kabila d’avoir fait de la RDC «non seulement une vaste prison à ciel ouvert, mais aussi un mouroir et un tombeau aux profondeurs abyssales», a affirmé Félix Tshisekedi, également secrétaire général adjoint de l’UDPS.
Le fils du leader historique de l’opposition décédé en février dernier à Bruxelles a dressé un bilan sombre de la situation sécuritaire, politique, économique et social de la RDC. Selon lui, les cinq chantiers de la République, présentés par le président Kabila, se sont transformés en cinq fléaux: « L’insécurité généralisée, la corruption et l’enrichissement illicite, les tueries de masse, la tyrannie, l’illégitimité et l’illégalité».
«L’heure est plus que grave ! Notre patience a atteint ses limites», a-t-il lancé, insistant sur la nécessité d’une mobilisation de toutes les forces politiques de l’opposition.
Selon l’accord du 31 décembre 2016, l’élection présidentielle – à laquelle Joseph Kabila ne devrait pas se présenter – devrait être organisée avant le 31 décembre 2017.

RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer