Non classé

RDC: rentrée scolaire 2017-2018 sur fond de tension entre syndicats et gouvernement

Le gouvernement congolais et l’intersyndicale de la Fonction publique ont confirmé la rentrée scolaire 2017-2018 pour lundi 4 septembre 2017 alors que les principales formations syndicales, le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) et le Syndicat des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT), s’y opposent. Les parents sont dans l’incertitude.
Ce sont les enseignants déçus et très en colère qui ont participé à l’assemblée extraordinaire du SYECO. Ils ont unanimement dit «Non» aux promesses du gouvernement.
En sa qualité de président de la cérémonie, Cécile Tshiyombo, la secrétaire générale du SYECO, a tenté d’expliquer le contenu du récent protocole d’accord conclu avec le gouvernement. Mais, certains membres sont restés sceptiques, jusqu’à la lecture du communiqué final de l’assemblée générale.
Les signataires de ce document lancent un ultimatum au gouvernement:
«Les enseignants conditionnement la reprise des enseignements sur toute l’étendue de la République à la matérialisation du paiement du complément de leurs salaires, tel que prévu et stipulé par ledit accord; du paiement de cinq mille enseignants tel que convenu; du versement de 200 millions de francs congolais (Environ 130 000 dollars américains) pour le compte de la MESP [Mutuelle de santé des enseignants de l’EPSP]. Les enseignants attendent la solution à tous ces problèmes au plus tard ce dimanche 3 septembre à minuit».
Il en est de même du Syndicat des écoles conventionnées catholiques qui, lui, a carrément rejeté toute nouvelle négociation avec le gouvernement. De leur côté, les autorités réaffirment la reprise des cours lundi.
Le gouverneur de la ville de Kinshasa par exemple a appelé dimanche les parents à envoyer leurs enfants à l’école, mettant en garde les chefs d’établissements qui entreverraient la rentrée scolaire. Selon lui, aucun responsable de l’école n’est autorisé de chasser des élèves pour non-paiement des frais scolaires ou pour l’uniforme et cela pendant tout le mois de septembre.
Le SYNECAT boude
Le Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT) boude la rentrée scolaire 2017-2018, fixée pour lundi 4 septembre sur toute l’étendue de la RDC. «Il n’y a pas de rentrée et c’est claire», a affirmé son secrétaire général, Jean-Bosco Puna.
À l’issue de la rencontre avec le secrétariat général à l’EPSP samedi 2 septembre 2017, il a fait savoir que le gouvernement congolais a toujours eu du mal à respecter ses engagements.
«Nous attendons la bonne foi du gouvernement. On n’a pas actualisé nos salaires. Qu’on réajuste le taux et qu’on paie les nouvelles unités qui travaillent bénévolement», a-t-il indiqué.
Jean-Bosco Puna estime que participer à des pourparlers avec le gouvernement ne sera pas du tout une «panacée aux revendications des enseignants.»
Le gouvernement congolais, via le secrétariat général à l’EPSP a signé, samedi 2 septembre 2017, un protocole d’accord avec l’intersyndical des enseignants. Outre les 20 000 Francs congolais (12.9 USD) d’ajout promis par le chef de l’Etat à tous les fonctionnaires de l’Etat, le gouvernement s’engage à compléter sur 3 mois 5 000 Fc (3.2 USD) d’août à octobre, puis 5 000 Francs (3.2 USD) sur deux mois partant de novembre à décembre 2017.
A cela, s’ajoute l’engagement du gouvernement à verser une enveloppe supplémentaire de 200 millions de Fc (129 032 USD)», à partir de la paie complémentaire d’août 2017.
Un protocole d’accord qu’a signé le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) «sous réserve.»
Il attend donner sa position à l’issue de l’assemblée générale prévue dimanche 3 septembre après-midi.
«Nous ne nous sommes convenus avec le gouvernement. Nous avons signé sous réserve le protocole d’accord. Nous attendons que les enseignants eux-mêmes en déterminent la solution», a déclaré la secrétaire générale du SYECO, Cécile Tshiyombo.

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer