Non classé

Sud-kivu: A quelques jours de l’élection du gouverneur, la NDSCI exige le départ du bureau de l’organe déliberant.

L’assemblée provinciale n’est pas dirigée, les animateurs ont èchoué, il faut les remplacer a déclaré le président national de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile « NDCI » ce jeudi 17 août 2017.
Jean-Chrysostome Kijana croit que la situation maccabre que traverse la province du Sud Kivu est due à l’irresponsabilité des animateurs du bureau de l’assemblée provinciale.
Les députés provinciaux ne doivent pas se limiter à l’élection du gouverneur ou à des simples motions, mais ils doivent aussi nettoyer leur cour, en vue de se doter des dirigeants capables de mener des contrôles parlementaires succeptibles d’amener un nouveau vent dans la gouvernance au Sud Kivu a martelé le président de la NDSCI.
L’assemblée provinciale souffre d’une crise de leadership, raison pour laquelle lors des élections, ils ne votent que pour des gouverneurs imposés et qui au finish travaillent pour l’intêrét de leurs mentors et non pour l’intérêt de la population.

L’élection du quatrième gouverneur est une occasion en or pour les députés provinciaux de se ressaisir en votant pour l’intérêt de leurs électeurs et après réorganiser le bureau de l’organe déliberant pour enfin avoir un organe des sanctions des actions du gouvernement provincial. L’assemblée provinciale ne doit pas être inféodée au pouvoir exécutif a conclu Jean-Chrysostome Kijana président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile.

Aboubakar Kigabi, Bukavu, congoreformes.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer