Non classé

MP: l’ACO au premier plan des partis les plus frustrés, Patrick Bologna sous la pression des membres

www.congoreformes.com

La gestion des ambitions semble poser problème au sein de la famille politique Présidentielle que dirige le Secrétaire Général Aubin Minaku. Des partis pourtant très représentantatifs de cette plateforme sont marginalisés, frustrés ou tout simplement oublié dans le partage des responsabilités. C’est le cas du parti Avenir du Congo (ACO) que dirige le Deputé Patrick Bologna. Cette formation politique, l’une des plus grandes de la Majorité Présidentielle est au premier rang des oubliés. Avec près d »une dizaine de députés à l’Assemblée nationale et des députés provinciaux qui lui sont proches, l’ACO n’est pas pris en compte dans la clé de réparation. Cette formation politique ne
compte ni Ministre ni Vice-ministre, ni mandataire ni délégué dans les institutions d’appui à la démocratie, ni bourgmestre ni chef de quartier. Cette situation créée une grande frustration au sein du Parti ACO pourtant très fidèle et loyal à l’autorité morale Joseph Kabila.

*Elections des Gouverneurs, une occasion de recadrer les tirs*

Les élections des Gouverneurs et vice gouverneurs des provinces est un nouveau rendez-vous avec l’histoire pour la MP et ses sociétaires. Certains analystes croyaient que ce serait la meilleure occasion pour la MP de corriger toutes ces frustrations. Loin s’en faut, pense un analyste.
En effet, une fois de plus, la famille politique du Chef de l’État reste confrontée à ce problème de gestion des ambitions, et l’ACO semble rester toujours dans les oubliettes.

Pour illustration, un cadre du parti politique  » Avenir du Congo « , ACO en sigle, en la personne de Constant Lomata, se serait porté candidat indépendant au Poste de Gouverneur de la nouvelle province de la Tshopo. A défaut d’obtenir le quitus de la MP, l’homme, pourtant très réclamé par la population et la notabilité locale s’est contenté de se présenter en indépendant. L’ACO Va-t-il accepter de consommer cette énième frustration ou tirer les conséquences? Les cadres de cette formation politique, ne vont-ils pas résoudre de quitter le bateau MP? Les jours à venir seront très révélateurs. Tout compte fait, le Président de l’ACO, Patrick Bologna subirait une pression des militants et cadre qui veulent être fixés sur leur place au sein de la MP.

En attendant, Constant Lomata cadre de l’ACO se refuserait de trahir la confiance de la population qui le réclame pour diriger la Tshopo. « Il a des mains propres pour aider le Chef de l’État qui peut sans faute compter sur ce digne fils et natif de ce coin, membre actif du parti ACO, même s’il est candidat indépendant », témoigne un originaire de la Tshopo à notre micro.

Quant au candidat gouverneur Lomata et même le Président Patrick Bologna que nous avons tentés de joindre sans succès, ils gardent un silence de cimetière. Espérons qu »ils vont délier leurs langues d’ici peu.

OBM

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer