Non classé

RDC: 11 militaires et une infirmière belges retenus à Kindu

Onze militaires et une infirmière belges sont bloqués à Kindu, dans la province congolaise du Maniema. Selon un média privé belge, la situation serait liée à la volonté des autorités congolaises de conserver le matériel que ces militaires sont chargés de garder. Thèse catégoriquement démentie par les autorités de Kinshasa.

A la suite en avril de la dénonciation unilatérale par Kinshasa du programme belgo-congolais de partenariat militaire, les unités d’instructeurs belges présentes en RDC ont quitté le pays à l’exception d’un groupe de onze hommes et d’une infirmière, restés au camp Kasuku à Kindu, chef-lieu de la province de Maniema.

Dans un premier temps, leur évacuation a été retardée par l’indisponibilité d’une partie de la flotte de C-130 Hercules S de la force aérienne belge, avarie due, semble-t-il, à une erreur intervenue lors de l’entretien des moteurs.

Dans un second temps cependant, leur départ serait différé en raison d’une tracasserie administrative imposée par les autorités congolaises. En effet, un stock important de matériel est réuni à l’aéroport de Kindu où se trouve le camp en question, dix camions Unimog et véhicules de liaison 4×4 Volkswagen Iltis, partiellement blindés, ainsi que des armes, leurs munitions et des récepteurs de communication cryptés qu’il n’est pas question de laisser sur place.

RFI/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer