RDC-Moïse Katumbi: 6 noms, 3 nationalités; le profil embarrassant d’un candidat Président

0
24176

Moise Katumbi: 3 nationalités, 6 noms, le profil embarrassant d’un candidat Président

Les dernières révélations autour de la multiple nationalité de l’ex Gouverneur de la province du Katanga en République démocratique du Congo ouvrent un débat qui s’annonce complexe. Le candidat déclaré à l’élection présidentielle de la RDC serait titulaire des nationalités Italienne et Zambienne. Ce qui, aux termes de l’article 10 de la constitution implique la perte automatique de la nationalité congolaise qui est « une et exclusive ». M. Katumbi (son nom congolais) porterait aussi plusieurs noms tirés du patrimoine culturel de chacun de ses pays d’appartenance.
Comment s’appelle-t-il réellement ? Quelle est sa nationalité ? Nos confrères du journal l’avenir ont tenté de donner des éléments de réponse dans le papier-enquête ci-dessous.

Alors qu’il a dirigé le Katanga, la plus riche province de la République démocratique du Congo, pglusieurs années durant et qu’il ambitionne de s’emparer de la tête du pays à la prochaine présidentielle, Moïse Katumbi se voit violemment contester sa nationalité congolaise, depuis quarante-huit heures. Souffre-t-il, comme il le clame d’une campagne de diabolisation, orchestrée par ses adversaires politiques ? Votre journal a enquêté et publie ci-après la fiche d’identité de Moïse Katumbi.

La nationalité congolaise est une et indivisible. Nul ne peut la détenir en concurrence avec une autre nationalité. En clair, un sujet né Congolais, perdrait automatiquement sa nationalité dès qu’il en aurait une autre. Qu’en est-il de Moïse Katumbi ? Il ressort de l’analyse des pièces collectées lors de notre enquête, deux faits extrêmement troublants. L’un remonte du temps où Katumbi était en exil et l’autre est situé en 2011, alors qu’il était encore gouverneur de province. Les voici :

Moïse Katumbi était déjà détenteur du passeport italien n° Y149373, avec lequel il avait sollicité, le 15 juillet 2003, un visa d’établissement permanent auprès du service d’immigration de la RDC (Direction Générale de Migration) qui le lui avait accordé le 17 juillet 2003 sous le n° 03202/035573/DGM/03 ;
Katumbi Chapwe Moïse est détenteur du Passeport italien n° YA1813201, délivré en date du 10 juin 2011 par le ministère italien des Affaires étrangères, sous le nom de D’AGNANO Moïse Katumbi.

Il sied donc de constater que Moïse Katumbi n’avait pas la nationalité congolaise lorsqu’il dirigea le Katanga. Du reste, son identité est multiple et diverse. Elle est susceptible de donner du tournis à n’importe quel contrôleur aux frontières. L’on a dans le tableau ci-après rassemblé toutes les informations identitaires qu’on a pu glaner sur le candidat déclaré à la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo. A vous de vous faire une idée sur le profil du candidat président :
Fiche d’identité de Katumbi

Différents noms -KATUMBI CHAPWE Moise (nom utilisé en RDC)
-SORIANO Moses KATUMBI (nom utilisé en Zambie)
-KATUMBI Moise D’AGNANO (nom utilisé dans des contrats des sociétés offshore dans les Iles vierges et en Ile Maurice)
-D’AGNANO Moise KATUMBI (nom utilisé dans son passeport italien)
-Moise D’AGNANO KATUMBI (nom utilisé dans des contrats des sociétés offshore à Panama)
Filiation Fils de NISSIM SORIANO, sujet grec d’origine italienne, de l’Ile de Rhodes PRES DE Chypre, jadis contrôlée par l’Italie, ayant fui la 2eme guerre mondiale au début des années 40, pour s’installer au Congo Belge, dans le Katanga.
Et de Virginie MWENDA, originaire de Bunkeya, territoire de Lubudi, tribu Sanga.

Etat civil Marié successivement à plusieurs femmes et actuellement à Carine NAHAYO, sujet belge d’origine burundaise.
Nationalités -Congolaise par sa mère
-Zambienne par acquisition
-Italienne par son père

Le Quotidien L’Avenir publiera l’ensemble des pièces visées ici dans ses prochaines livraisons. Si le Journal trouve des éléments démontrant que Katumbi, né à Kashobwe, le 28/12/1964, a perdu sa nationalité congolaise, par application des textes en vigueur, en optant pour la nationalité italienne et zambienne, il ne saura confirmer ici qu’il aurait recouvré la nationalité congolaise à un moment ou à un autre. Il n’existe en effet aucun acte, ni aucune procédure menée par lui quant à ce.

L’Avenir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here