Non classé

RDC: environ 639 écoles détruites ou attaquées lors des violences au Kasaï

Environ 639 écoles primaires et secondaires ont été détruites ou attaquées par les miliciens dans les provinces du Kasaï et du Kasaï central (centre de RD Congo), lors des violences qui ont déferlé sur ces deux entités depuis août 2016, selon la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO).

La MONUSCO qui ne donne pas le nombre total d’écoles dans ces deux provinces, affirme avoir enregistré plus de 500 cas où des enfants (filles et garçons) sont utilisés comme combattants ou boucliers humains par des miliciens.

Au moins 58 enfants ont été tués et 46 blessés cette année à cause des affrontements entre les miliciens Kamwina Nsapu et les forces de sécurité dans l’espace Kasaï, indique la même source qui précise que plus 35.000 ont été touchés par des attaques, des occupations et des fermetures d’écoles.

«Le recrutement d’enfants et leur utilisation comme boucliers humains par les miliciens constituent une violation inacceptable des droits des enfants et doit immédiatement cesser. Les auteurs de ces actes doivent être traduits en justice», a rappelé le chef de la MONUSCO, Maman Sidikou.

La MONUSCO souligne, par ailleurs, l’« impact désastreux» du conflit au Kasaï sur les communautés locales ainsi que le déplacement forcé de plus d’un million des personnes.

APA/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer