Non classé

Bruxelles : Messe de requiem à la mémoire de Tshisekedi à la basilique de Koekelberg

Une messe de requiem à la mémoire de l’opposant Etienne Tshisekedi décédé le 1er février 2017 à Bruxelles (Belgique) a été organisée le jeudi 9 février à la basilique de Koekelberg, où la dépouille du président de l’UDPS est arrivée en fin de matinée, entourée des membres de sa famille et sous les objectifs de plusieurs équipes de télévisions et de photographes de presse, indique une dépêche de la RTBF.

Plusieurs centaines de membres de la diaspora congolaise d’Europe et quelques responsables belges – dont la présidente du Sénat, Christine Defraigne, et l’ex-ministre des Affaires étrangères Louis Michel – se sont rassemblés dans l’immense basilique pour cette messe d’obsèques, égayée de musique et de chants typiquement congolais, repris en cœur par l’assistance.

Le ministre d’État Herman De Croo, déjà présent dimanche 5 février à une veillée funéraire au Heysel qui a rassemblé plusieurs milliers de Congolais de la diaspora, était accompagné par des représentants des ministères des Affaires étrangères et de la Défense.

La messe, ponctuée d’interventions de plusieurs orateurs, a été dite par plusieurs prêtres belges et congolais, alors que le cercueil, recouvert d’un drapeau congolais et flanqué d’une photo du défunt, avait pris place au centre de la nef, précise la même source.

Trois sites pour la construction du mausolée à Kinshasa

L’UDPS, parti politique de l’opposition dont Etienne Tshisekedi était président propose au gouvernement trois sites pour ériger un mausolée où devrait être inhumé l’ancien Premier ministre sous le régime de Mobutu.

Les sites proposés sont la partie située entre la 10ème et la 11ème rue de la commune de Limete où le défunt disposait d’une résidence, le palais de la justice et ou le pont Cabu, lieu où l’UDPS a tenu l’un de ses tout premiers rassemblements publics.

« Nous avons choisi Limete parce que c’est symbolique comme une commune de résistance et de la démocratie. C’est là qu’il a passé toute sa vie et c’est là qu’il a connu les hauts et les bas, pendant toute sa lutte. C’est là où était sa résidence et son cabinet du travail. Devant le palais de la justice : comme vous le savez, c’est le premier docteur en droit de notre pays. Le troisième choix c’est le pont Cabu. Le pont Cabu était sa première sortie officielle sur le plan politique pour combattre la dictature », explique Augustin Kabuya, le secrétaire national chargé de la communication de l’UDPS.

« Si le gouvernement a réellement la volonté d’honorer la mémoire d’Etienne Tshisekedi, le gouverneur de Kinshasa devrait choisir entre ces trois sites pour la construction du mausolée », tranche-t-il.

COMMUNIQUE DE LA CENCO A L’OCCASION DU DECES DE M. ETIENNE TSHISEKEDI

C’est avec grande consternation que nous avons appris la triste nouvelle du décès de Monsieur Etienne TSHISEKEDI Wa MULUMBA, Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et Président du Conseil des Sages du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquis au changement, ce mercredi 1er février 2017, à l’Hôpital Sainte Elisabeth à Bruxelles en Belgique.

Au nom de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et au mien propre, je présente mes condoléances les plus chrétiennes à Madame l’Epouse de feu Etienne TSHISEKEDI, à ses Enfants et à toute sa Famille biologique. En

même temps je voudrais que ce message de condoléances parvienne à tous ceux et à toutes celles qui, de près ou de loin, sont affectés par ce décès.

Ce décès est un coup dur pour le Peuple congolais tout entier qui pleure un Leader historique, défenseur de la démocratie en RD Congo, et en particulier pour tous ceux qui se dévouent pour l’avènement d’un Etat de droit dans notre pays. A vous tous, j’exprime ma proximité spirituelle et vous assure de mes prières pour le repos éternel de ce digne fils de la RD Congo dans la demeure de Dieu.

Monsieur Etienne TSHISEKEDI incarne une bonne partie de l’histoire politique de notre pays en tant que figure emblématique de l’Opposition congolaise. Sa disparition laisse un vide politique en ce moment crucial de l’histoire de notre pays. Néanmoins son engagement et son implication personnelle dans la résolution de la crise politique actuelle dans notre pays à travers le dialogue en cours, sont à considérer comme un testament politique légué à tous les défenseurs de la démocratie.

La CENCO exhorte tous les acteurs politiques et sociaux à honorer sa mémoire en considérant sa dernière volonté politique exprimée par l’agrément à l’Accord politique global et inclusif signé le 31 décembre 2016. Que la disparation de cette icône de la politique soit pour les uns et les autres, une occasion et un leit motiv pour faire aboutir cet Accord politique.

Au-delà du chagrin, que tout ce qui dans la vie et le combat de ce grand homme et digne fils de la RD Congo s’appelle vertu puisse nous édifier et stimuler notre engagement citoyen pour un Congo nouveau, épris d’amour, de justice et de paix. Puisse le Seigneur, par l’intercession de la Sainte Vierge Marie, le prendre en grâce et faire briller sur lui, la lumière de la vie éternelle.

Fait Kinshasa, le 02 février 2016

+Mgr Marcel UTEMBI TAPA

Archevêque de Kisangani / Président de la CENCO

 RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer